vendredi 31 mai 2013

Savoir, enfin...

Je l'avais un peu mentionné .
La Groseille a toujours eu des problèmes de sommeil.
Au début, on se dit que c'est normal qu'un bébé si jeune ne dorme pas bien.
On y croit. "Elle va faire ses nuits à la diversification".
"Ca ne devrait plus tarder".
Il y a eu des périodes d'amélioration, pas beaucoup, entre 2 "poussées dentaires", entre 2 rhumes, entre 2 "toux", entre 2 "elle a quelque chose qui la gêne mais je ne sais pas quoi"...
Puis le petit fruit grandit et on se demande encore. 
Si c'est toujours normal. Si tout va bien, si ce n'est pas juste de mauvaises habitudes. Si on va tenir encore longtemps le rythme avec si peu de sommeil.
J'avais le sentiment de quelque chose qui cloche.
Mais mon cerveau embrumé par le manque de sommeil ne mettait pas le doigt dessus.

Mais quand même, c'est pas normal.
Ces nuits blanches qui reviennent régulièrement.
Ces nuits entières passées à la bercer car 20 minutes après s'être endormie, elle se réveillait en criant, en semblant avoir mal. 
Le Doliprane, qui ne fait jamais effet.
Cette nuit où j'ai passé plus d'une heure à rouler en voiture à 1h du matin. 
Puis une autre à 3h, toujours avec mon petit fruit hurlant à l'arrière.
J'ai fini aux urgences de l'HFME à 5h une fois. 
"Mon bébé a mal, je ne sais pas ce qu'il se passe, mais elle a mal."
L'interne nullipare qui l'a examinée m'avait alors conseillé de "continuer la promenade en voiture." 
"C'est comme ça que ça marche avec les bébés capricieux".
Connasse
Elle avait toutefois noté que sa gorge était rouge.

Le reflux m'est venu à l'esprit.
Mais son pédiatre était sceptique.
Et puis ça partait, et ça revenait....

Il y a eu cette nuit de la Saint Sylvestre. Nouvelle crise, j'ai fait nuit blanche contre mon gré, à la bercer et à essayer de calmer ses douleurs. Ma super copine, qui partageait notre chambre, m'a dit avoir noté comme des "apnées du sommeil" juste avant chacun de ses réveils.
J'en ai parlé au pédiatre au RDV d'après. Sceptique aussi.
Et puis ça partait, et ça revenait....

Puis elle a eu une bronchiolite le mois dernier.

On a suivi le traitement à la lettre mais elle a continué à traîner un rhume et une petite toux.
Cette semaine, les nuits ont été un enfer. La toux est remontée en puissance.
Grand Amour et moi avons atteint le stade officiel de parents-zombies.

J'étais décidée à ressortir du cabinet du pédiatre avec une explication, ou à changer de pédiatre.

Je l'ai eue. 
Enfin.
J'en suis tombée de ma chaise. 
Je n'y avais pas pensé.

Ma fille est asthmatique.
Ce n'était pas juste de la toux. Et elle est tellement gênée pour expirer qu'elle mobilise trop son abdomen pour expulser l'air de ses poumons. Donc elle a des remontées acides.
Asthme ET reflux, combo gagnant.

Comment n'y ai-je pas pensé ? j'en ai eu enfant, bordel

Le pédiatre a tenté en vain d'alléger ma culpabilité. 
Le diagnostic ne se pose pas avant l'âge de 18 mois, parait-il.

On a un protocole à suivre, en cas de crise.
Ce ne nous donnera sans doute pas de bonnes nuits de sommeil tout de suite.

Mais on sait, enfin.





1 commentaire:

  1. oula pauvre louloutte... j'espère que ça va mieux maintenant!

    RépondreSupprimer